Les diasporas africaines et l'initiative...

Les diasporas africaines ont certainement un rôle à jouer dans le développement du secteur de la santé sur le Continent pour leur expérience et leurs expertises. Cela est vrai globalement et dans le cas spécifique de l’Afrique. L'aide apportée par les diasporas africaines est précieuse à beaucoup d'égards surtout dans les besoins immédiats et urgents envers leurs familles immédiates. Toutefois, il convient de poser un regard objectif sur le moyen et long terme. Car, jusqu'ici, il y a un constat à faire sur l'effet pervers des aides en provenance des diasporas africaine : la privatisation sauvage par défaut d'une année à l'autre des programmes sociaux, des actions sociales et de la santé publique. Personne ne souhaite cela, c’est vrai, mais c'est l'effet pervers en question accentué par la démission des États dans des domaines qui doivent être du domaine public comme la santé publique. Ce n'est jamais une bonne chose pour un pays que les responsabilités et l’obligation de règlementation dévolues à l'État se privatisent de fait. La question n'est pas que les diasporas africaines fassent moins que ce qu'elles ont fait jusqu'ici. Non! La question est de se poser collectivement les bonnes questions pour trouver la bonne formule afin que cette forme de privatisation sauvage par défaut cesse. Mais terminer un débat qui n’a même pas commencé serait la dernière des choses à faire. Bien entendu, si l’idée est de renforcer les capacités des pays d’Afrique et de sa population et non de les infantiliser. Il faut le dire, les populations de l’Afrique, ses diasporas et ses sociétés civiles ne souffrent d’aucun déficit d’aspirations.


Les diasporas africaines seront mises à grande contribution dans le projet «Santé pour tous et toutes en Afrique». Partagez avec nous vos points de vue.


L’équipe Burzano

Il y a deux génies en Afrique : le bon et le mauvais. Le bon est toujours coincé dans la lampe.

Il y a deux génies en Afrique : le bon et le mauvais. Le bon est toujours coincé dans la lampe.